Association Internationale des Universités
Construire une communauté mondiale de l'enseignement supérieur
EN  |   FR
Twitter Linkedin Youtube

Accueil

Priorités

  • Technologie

    Les TIC et leur impact sont omniprésents dans tous les aspects de l’enseignement supérieur à travers le monde. Leur potentiel pour améliorer l’accès à l’éducation et la recherche est indéniable. Cependant, pour plusieurs raisons, dont les enjeux liés au financement, l’inclusion des TIC et l’optimisation de leur utilisation dans toutes les fonctions de l’enseignement supérieur est inégale d’une région à l’autre, d’un pays à l’autre ainsi que d’un établissement à l’autre au sein d’un même pays. En conséquence, au lieu d’améliorer l’accès, les TIC pourraient aggraver les inégalités existantes en termes de disponibilité et d’accessibilité des contenus en ligne. Certaines mesures donc doivent être prises pour que les TIC puissent jouer un rôle inclusif.


    STRATÉGIE

    Objectifs généraux pour 2016-2020 :

    • Faire du plaidoyer pour l’équité et la solidarité entre et au sein des institutions d’enseignement supérieur en matière de TIC ;
    • Promouvoir la conception de stratégies TIC inclusives dans les EES en encourageant et en facilitant le travail en réseau et la coopération entre les EES, les organismes internationaux et nationaux.

    PLAIDOYER & ANALYSE

    Un groupe de travail a été créé par le Conseil d’administration de l’AIU afin de développer des activités et conseiller l’organisation sur les orientations stratégiques à adopter. Il aura également pour mission de créer un groupe de rédaction pour la révision de la déclaration de l’AIU "Universités et technologies de l’information et de la communication (TIC)" de 2004.

    Groupe de travail :

    Président
    - Remus Pricopie, Recteur, Université nationale d’études politiques et d’administration publique, Roumanie

    Membres
    - Marta Losada Falk, Présidente, Université Antonio Nariño, Colombie
    - Pierre-André Pierre, Recteur, Université Notre-Dame d’Haïti, Haïti
    - Daniel Hernandez Ruiperez, Ancien Recteur, Université de Salamanque, Espagne

    Secrétariat de l’AIU
    Trine Jensen, Responsable, événements et projets

    Si vous souhaitez participer au travail de l’AIU dans ce domaine et piloter des activités spécifiques, donner votre avis sur les initiatives et façonner le travail de l’association dans ce domaine, veuillez contacter l’AIU en précisant votre nom, poste, organisation / institution et quelques lignes sur votre expérience dans ce domaine.



    Trine Jensen

    IDENTIFIER LES TENDANCES

    En tant qu’association mondiale regroupant des membres dans toutes les régions du monde, l’AIU dispose d’une position unique pour identifier les tendances au niveau mondial ainsi que de favoriser le partage de bonnes pratiques. L’Association développe actuellement une enquête afin d’analyser le rôle de la technologie dans l’enseignement supérieur. Cette dernière contribuera à la révision de la déclaration de l’AIU sur « Universités et technologies de l’information et de la communication (TIC) » de 2004.

    Si vous souhaitez participer au travail de l’AIU dans ce domaine et piloter des activités spécifiques, donner votre avis sur les initiatives et façonner le travail de l’association dans ce domaine, veuillez contacter l’AIU en précisant votre nom, poste, organisation / institution et quelques lignes sur votre expérience dans ce domaine.



    Trine Jensen




  • Développement durable

    Le bien-être futur de l’humanité et de la planète dépend de la résolution des défis interdépendants de la durabilité économique, sociale, culturelle et environnementale. Depuis plus de trois décennies, l’association participe à des initiatives internationales et régionales. elle organise également des événements pour promouvoir l’intégration du développement durable dans les politiques, les stratégies et les travaux de l’enseignement supérieur.

    STRATÉGIE

    Le plan stratégique de l’AIU et les actions de l’association liées au Programme de développement durable à l’horizon 2030 offrent un cadre aux dirigeants d’université afin qu’ils collaborent entre établissements en faveur du développement durable. L’objectif est d’aider les dirigeants d’établissement d’enseignement supérieur, issus de nos membres et partenaires, qui souhaitent intégrer les concepts et principes du développement durable dans leur planification stratégique, les travaux académiques et organisationnels.

    Objectifs généraux pour 2016-2020

    - Encourager l’apprentissage entre pairs en utilisant le réseau mondial des dirigeants de l’enseignement supérieur de l’AIU
    - Suivre les tendances, développer et partager de l’expertise sur les objectifs de développement durable
    - Favoriser, au niveau du leadership, des approches institutionelles globales pour intégrer les priorités de développement durable
    - Offrir des services de formation en leadership, de renforcement des capacités et des services de mise en réseau

    L’AIU poursuit ces objectifs via :
    - Le conseil et le plaidoyer
    - La construction de synergies et la mise en réseau
    - La communication et la mobilisation

    ANALYSES ET PLAIDOYER

    Depuis 1993, l’AIU défend le rôle clé que joue l’enseignement supérieur dans le développement durable. L’association effectue des recherches et suit les tendances afin d’aider les établissements d’enseignement supérieur du monde entier à s’engager en faveur de l’ESDD.


    RECHERCHE et ANALYSE

    >>> Cartographie de l’ESDD dans le monde — Portail mondial de l’AIU
    Le portail de l’AIU sur l’ESDD est un outil accessible à tous, qui met en lumière les contributions des membres et partenaires de l’AIU aux objectifs de développement durable. Le but est de créer des synergies et de générer une mise en réseau en faveur du développement durable. Le portail présente plus de 350 initiatives et compte quelques 1000 visiteurs mensuels : www.iau-hesd.net/fr

    >>> Recherche sur les tendances de l’ESDD — Enquête mondiale 2016 de l’AIU sur l’ESDD
    En 2016, l’AIU a lancé sa première enquête mondiale sur le rôle de l’enseignement supérieur dans la promotion du développement durable. L’objectif était d’analyser les initiatives des membres de l’AIU en matière de développement durable. 120 établissements issus de tous les continents ont participé à l’enquête.

    >>> Publications récentes de l’AIU
    - L’enseignement supérieur moteur du développement durable : une perspective mondiale
    - Le rôle de l’enseignement supérieur dans le programme de développement post-2015
    - 18 experts du monde entier ont partagé leurs points de vue dans le magazine AIU Horizons (novembre 2014).
    - La contribution de l’enseignement supérieur au développement durable
    26 spécialistes ont partagé leurs points de vue dans la publication AIU Horizons (juin 2012).


    PLAIDOYER

    >>> Déclarations de l’AIU

    • Déclaration d’Iquitos de l’AIU pour l’enseignement supérieur au service du développement durable (rédigée en 2014 et adoptée en 2016 lors de la conférence générale)
      Les membres de l’AIU s’engagent à créer des synergies et à promouvoir la collaboration en faveur du développement durable.
    • Déclaration de Kyoto de l’AIU sur le développement durable (rédigée et adoptée en 1993)
      Les membres de l’AIU appellent toutes les universités dans le monde à entreprendre des travaux de recherche et des actions pour favoriser un développement durable.

    >>> Lettre du président de l’Assemblée générale des Nations Unies (2017)
    S.E. M. Peter Thomson, président de l’Assemblée générale des Nations Unies, a sollicité l’AIU afin d’appeler les dirigeants de l’enseignement supérieur à adhérer aux objectifs de développement durable. L’association a diffusé sa lettre à tous les membres et partenaires de l’AIU dans le monde.

    >>> Lettre ouverte aux ministres et gouvernements de la COP21 (2015)
    Le 1er décembre 2015, une alliance mondiale de réseaux d’enseignement supérieur sur le développement durable, dont l’AIU fait partie, représentant plus de 3 000 universités et établissements d’enseignement supérieur dans le monde, a publié une lettre ouverte demandant aux ministres et gouvernements de reconnaître et renforcer le rôle que jouent les universités et les établissements d’enseignement supérieur en matière d’enseignement et recherche dans la lutte contre les changements climatiques.

    >>> Rio + 20 — Traité des peuples sur la durabilité de l’enseignement supérieur (2012)
    Un partenariat de plus de 30 agences, organisations et associations, dirigé par l’Alliance COPERNICUS et l’AIU, a développé le Traité des peuples sur la durabilité de l’enseignement supérieur pour influencer les dialogues de Rio + 20.

    RÉSEAU ET PARTENARIATS

    Pour renforcer la coopération internationale dans le domaine de l’ESDD, l’AIU collabore avec divers partenaires et siège à plusieurs comités.

    UNESCO GAP


    Le programme d’action mondial (GAP) pour l’enseignement au service du développement durable (ESD) vise à développer l’ESD ainsi que d’accélérer les progrès en matière de développement durable. Les Réseaux de Partenaires, regroupant 90 acteurs du ESD, coordonne la mise oeuvre du GAP. L’AIU est l’un des partenaires clefs sur la thématique de la transformation de l’apprentissage et les questions de formations.




    Alliance COPERNICUS


    En septembre 2016, l’AIU et l’Alliance COPERNICUS, un réseau européen d’établissements d’enseignement supérieur qui favorisent l’apprentissage transformationnel et le changement pour le développement durable, ont signé un accord de coopération pour promouvoir conjointement l’ESDD.




    UVED


    Dr Hilligje van’t Land, secrétaire générale de l’AIU, est membre du Conseil d’administration de l’UVED (Université Virtuelle Environnement et Développement durable) en France, où elle contribue au développement de la Fondation UVED et à la création d’un MOOC francophone dédié aux objectifs de développement durable.




    SULITEST


    L’AIU est membre du Conseil d’administration du SULITEST et contribue au développement et à la sensibilisation de cet outil et du projet global.




    Green Gown Awards


    L’AIU a participé au jury 2016 des Trophées des campus responsables (édition francophone des Green Gown Awards) qui récompensent des initiatives exceptionnelles en matière de durabilité dans l’enseignement supérieur. L’AIU a également participé au jury 2016 de l’édition internationale des Green Gown Awards.




    Projet HEIRRI


    Le projet HEIRRI (Les établissements d’enseignement supérieur et la recherche responsable et innovante) vise à favoriser l’intégration d’une recherche responsable et innovante dans la formation formelle et informelle des futurs scientifiques et ingénieurs. L’AIU est membre du Conseil consultatif de la communication scientifique et de l’internationalisation, et travaille à la diffusion des résultats du projet.

    EVENEMENTS



    Réunion du Conseil d’Administration


    Chaque année, le Conseil d’administration de l’AIU se réunit pour faire le point sur les progrès réalisés dans les activités, de l’AIU et pour fournir des avis sur les développements futurs de l’Association. À cette occasion, le groupe de travail de l’AIU sur l’ESDD se réunit pour discuter des initiatives sur l’enseignement et la recherche au service du développement durable.




    Evénements mondiaux de l’AIU


    Chaque année, l’Association organise une conférence internationale. L’ESDD a souvent fait partie des sujets abordés, et certaines conférences ont été entièrement dédiées à cette thématique :
    - 15ème Conférence générale de l’AIU (novembre 2016, Bangkok, Thaïlande)
    Le programme était consacré à la thématique suivante : l’enseignement supérieur : un catalyseur pour des sociétés innovantes et durables.
    - Conférence internationale 2014 de l’AIU (mars 2014, Iquitos, Pérou), sur le thème "concilier l’enseignement supérieur et les savoirs traditionnels pour le développement durable



    Participation de l’AIU à des événements


    L’AIU intervient lors d’événements internationaux. En savoir plus sur les activités de représentation de l’AIU dans le monde entier




  • Internationalisation

    Si l’internationalisation de l’enseignement supérieur est un processus inévitable à l’ère de la mondialisation, elle constitue également une stratégie intentionelle visant à améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement. Le travail de l’AIU en matière d’internationalisation repose sur des fondements académiques, d’équité et de collaboration ainsi que sur la nécessité de réduire les effets néfastes liés aux différents rapports de force au niveau international. En effet, ceux-ci peuvent engendrer de grandes inégalités selon les ressources, les besoins et les intérêts de chaque établissement d’enseignement supérieur.

    STRATEGIE

    L’AIU a pour objectif de consolider un rôle de leader dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur, en mettant l’accent sur la qualité de l’apprentissage et de recherche ainsi que sur la sensibilisation.

    Objectifs :

    • Fournir une analyse critique des tendances actuelles
    • Faire de la recherche sur les développements mondiaux
    • Continuer de développer des services de conseil sur mesure
    • Développer de l’expertise en matière d’analyse comparative et d’évaluation d’impact
    • Rassembler des données pour faire du plaidoyer international

    SERVICES DE CONSEIL



    Définition de l’internationalisation ?

    Au fil du temps, le concept d’internationalisation a évolué et il existe désormais plusieurs définitions. L’AIU a adopté la définition qui suit : « L’internationalisation de l’enseignement supérieur est un processus intentionnel d’intégration comprenant une dimension internationale, interculturelle ou mondiale autant en ce qui concerne sa finalité, ses fonctions, la dispense de l’enseignement post-secondaire, et ce, afin d’améliorer la qualité de l’enseignement et de la recherche pour tous les étudiants et le personnel ainsi que de contribuer significativement à la société. » (Chasseur de Wit, H., F., Howard L., Egron-Polak E. [dir.] (2015) internationalisation de l’enseignement supérieur, Parlement européen, Bruxelles : UE).

    Cette définition plus précise met en avant plusieurs éléments importants. Tout d’abord, l’internationalisation est un processus intentionnel, et non une expérience passive. D’autre part, l’internationalisation n’est pas un objectif en soi, mais un moyen d’améliorer la qualité et l’excellence de l’enseignement supérieur et de la recherche. En outre, l’internationalisation ne doit plus se fonder uniquement sur un raisonnement économique et sur la rentabilité, mais doit s’efforcer de répondre aux besoins de la société. Si la mondialisation affecte tous les établissements d’enseignement supérieur (EES), son impact varie selon le contexte national de l’établissement concerné ainsi que selon ses besoins spécifiques. Par conséquent, il n’existe pas de modèle unique et chaque EES doit trouver sa propre voie d’internationalisation. Cependant, cela n’empêchent pas les EES de s’inspirer des meilleures initiatives et bonnes pratiques du monde entier. C’est pourquoi l’AIU a développé un service de conseil sur mesure en stratégies d’internationalisation ISAS (2.0).



    ISAS (2.0) : Services de conseil en stratégie d’internationalisation


    Lancé en 2016, ISAS (2.0) se fonde sur les acquis de l’ancien programme ISAS de l’AIU. ISAS (2.0) a été développé pour répondre plus efficacement aux besoins des établissements d’enseignement supérieur en terme d’élaboration ou de révision de leur stratégie, politiques et programmes d’internationalisation. ISAS (2.0) se compose d’un ensemble de services complémentaires conçus pour les établissements d’enseignement supérieur (EES), les individus travaillant dans les EES ainsi que les gouvernements nationaux et les agences gouvernementales.

    Il comprend trois grands domaines de services :

    • Faire progresser l’internationalisation stratégique des EES (pour les EES)
    • Faciliter l’apprentissage individuel sur l’internationalisation pour les EES et leur personnel (pour les EES et les individus des EES)
    • Offrir un service de conseil au niveau national pour l’élaboration de stratégies ou de politiques d’internationalisation de l’enseignement supérieur (pour les gouvernements, les agences et les organisations nationales)

    Giorgio Marinoni

    >>>Promouvoir l’internationalisation stratégique des établissements d’enseignement supérieur

    Il existe quatre types de services conçus spécialement pour les établissements d’enseignement supérieur. Les services ISAS 2.0 sont indépendants les uns des autres. Un établissement peut donc faire appel directement au service qui correspond le mieux au niveau de développement de sa stratégie d’internationalisation. La durée de chaque service dépend des besoins spécifiques des établissements d’enseignement supérieur, mais prend en moyenne entre 6 et 12 mois. A chaque service correspond l’attribution d’un badge d’internationalisation de l’AIU qui vise à reconnaitre les progrès accomplis. Les établissements titulaires d’un badge doivent suivre les règles d’utilisation.


    Planification et stratégie

    Public cible
    Les établissements d’enseignement supérieur à un stade initial d’internationalisation

    Objectif
    Aider l’établissement à élaborer ou à approfondir sa stratégie d’internationalisation.

    Processus

    • Identifier et réviser les politiques et les actions d’internationalisation au sein de l’établissement
    • Élaborer ou réviser la stratégie d’internationalisation
    • Reconnaître les progrès accomplis par l’attribution d’un badge

    Procédure détaillée

    Honoraires

    EES Pays à faibles revenus Pays à revenus intermédiaires Pays à revenus élevés
    Membres de l’AIU 18 000 euros 20 000 euros 22 000 euros
    Non-membres 20 000 euros 23 000 euros 25 000 euros


    Évaluation de la stratégie et suivi des réalisations

    Public cible
    Les établissements d’enseignement supérieur qui disposent d’une stratégie d’internationalisation déjà mise en œuvre

    Objectif
    Aider l’établissement à évaluer sa stratégie d’internationalisation ainsi que les progrès réalisés en matière de suivi et de réalisation des objectifs définis dans sa stratégie

    Processus

    • Évaluer la stratégie institutionnelle et le cadre de suivi.
    • Suivi des progrès
    • Reconnaître les progrès accomplis par l’attribution d’un badge

    Procédure détaillée

    Honoraires

    EES Pays à faibles revenus Pays à revenus intermédiaires Pays à revenus élevés
    Membres de l’AIU 18 000 euros 20 000 euros 22 000 euros
    Non-membres 20 000 euros 23 000 euros 25 000 euros


    Améliorer un domaine spécifique de l’internationalisation

    Public cible
    Etablissements d’enseignement supérieur intéressés par un domaine précis de l’internationalisation


    Objectif
    Permettre aux établissements de se concentrer sur un domaine particulier de l’internationalisation nécessitant des actions et un suivi spécifiques :
    - gouvernance et structures de gestion pour l’internationalisation
    - internationalisation au niveau national
    - internationalisation de la recherche
    - internationalisation des programmes d’études
    - politique linguistique
    - partenariats stratégiques
    - mobilité du personnel enseignant et non enseignant 
    - mobilité étudiante 
    - enseignement transnationale/transfrontalier
    - apprentissage en ligne et à distance


    Processus

    • Examiner l’adéquation de la finalité des objectifs spécifiques au niveau institutionnel dans le cadre du domaine à approfondir
    • Évaluer les stratégies de mise en œuvre poursuivies pour atteindre les objectifs dans le domaine concerné
    • Formuler des recommandations pour développer de nouvelles activités dans le domaine concerné
    • Revoir ou élaborer les indicateurs visant à évaluer les résultats
    • Évaluer les résultats
    • Reconnaître les progrès accomplis par l’attribution d’un des badges de l’AIU relatif au domaine concerné : gouvernance ou internationalisation au niveau national ou internationalisation des programmes d’études, politique linguistique, partenariats stratégiques, mobilité du personnel, mobilité des étudiants, enseignement à distance, internationalisation de la recherche

    Procédure détaillée

    Honoraires

    EES Pays à faibles revenus Pays à revenus intermédiaires Pays à revenus élevés
    Membres de l’AIU 10 000 euros 12 000 euros 14 000 euros
    Non-membres 12 000 euros 14 000 euros 16 000 euros


    Parvenir à une internationalisation holistique

    Les établissement d’enseignement supérieur qui poursuivent l’objectif d’une internationalisation holistique sont de plus en plus nombreux. Ces établissements mettent l’accent sur l’internationalisation depuis un certain temps et consacrent des ressources spécifiques pour l’élaboration d’une approche transversale au sein de leur institution.

    L’accès à ce service est soumis à une sélection préalable. Seuls les établissements qui seront considérés à un stade d’internationalisation assez avancé pourront y prétendre.

    Public cible
    Les établissements d’enseignement supérieur à un stade de développement avancé d’internationalisation

    Objectif
    Déterminer si l’établissement met effectivement en œuvre une internationalisation holistique

    Processus

    • Soumission d’une candidature par l’établissement
    • Évaluation de la candidature par l’AIU : décision d’acceptation ou suggestion d’entreprendre un autre service ISAS (2.0)
    • Évaluer dans quelle mesure les établissements d’enseignement supérieur réalisent une internationalisation holistique, c’est-à-dire déterminer dans quelle mesure l’internationalisation est omniprésente dans toute l’institution
    • Reconnaître l’apprentissage par l’attribution d’un badge

    Procédure détaillée

    Honoraires

    EES Pays à faibles revenus Pays à revenus intermédiaires Pays à revenus élevés
    Membres de l’AIU 22 000 euros 24 000 euros 26 000 euros
    Non-membres 28 000 euros 30 000 euros 32 000 euros



    >>> Faciliter l’apprentissage individuel pour l’internationalisation des établissements d’enseignement supérieur et des personnes qui y travaillent
    L’un des principaux obstacles institutionnels à l’internationalisation est le manque d’expertise du personnel académique et administratif qui travaille dans les établissements d’enseignement supérieur. L’AIU a donc développé un domaine de service à destination des individus et groupes d’individus d’un ou de plusieurs établissements d’enseignement supérieur qui souhaitent améliorer leurs connaissances, compétences et aptitudes liées à la planification stratégique et au suivi de l’internationalisation de l’enseignement supérieur. Il se compose de deux types de services.

    Ateliers de formation pour le perfectionnement professionnel du personnel académique et administratif supérieur

    Public cible
    Etablissements d’enseignement supérieur (ou groupes d’établissements d’enseignement supérieur)

    Objectif
    Améliorer le perfectionnement du personnel pour lui permettre d’acquérir une expertise dans le processus d’internationalisation

    Durée : 2-3 jours

    Processus

    • Demande d’atelier par un établissement d’enseignement supérieur, des conférences nationales de recteurs, des associations ou des réseaux nationaux d’universités
    • Développement sur mesure d’un atelier entre pairs par l’AIU
    • L’AIU facture à l’établissement hôte un montant forfaitaire pour la conception de l’atelier
    • L’établissement hôte est responsable des coûts liés à la logistique et peut facturer des frais aux participants à l’atelier, qui doivent être convenus avec l’AIU

    Procédure détaillée

    Honoraires
    Les frais seront négociés au cas par cas avec l’établissement



    Webinaires sur des sujets précis sur l’internationalisation pour le personnel académique et administratif

    Procédure détaillée [TI12]

    Honoraires :
    Membre de l’AIU : gratuit
    Non membre de l’AIU : 150 euros

    Public cible
    Personnes travaillant dans un établissements d’enseignement supérieur

    Objectif
    Elargir l’offre de formation aux individus et offrir à toutes les personnes des établissements d’enseignement supérieur la possibilité d’accéder à ces programmes

    Processus
    L’AIU organise des webinaires sur divers sujets liés à l’internationalisation. Les webinaires peuvent attirer des experts du monde entier sur des sujets spécifiques d’internationalisation.

    Procédure détaillée

    Honoraires
    Membre de l’AIU : free
    Non-membre : 150 Euro




    >>> Conseil en stratégie ou élaboration de politique d’internationalisation au niveau national à destination des gouvernements et agences gouvernementales
    L’enseignement supérieur est devenu une priorité de haut niveau pour un nombre croissant de gouvernements nationaux, dont certains ont adopté des stratégies nationales d’internationalisation ou envisagent d’élaborer une stratégie. L’AIU a acquis une expérience considérable en matière de conseil d’élaboration de stratégies et de politiques nationales d’internationalisation auprès de gouvernements et d’organisations nationales (par exemple en Roumanie et en Malaisie).

    Approche sur mesure au niveau national

    Public cible
    Gouvernements nationaux, agences et organisations gouvernementales

    Objectif
    Fournir une expertise internationale pour aider les gouvernements (ou agences gouvernementales) à élaborer une proposition de stratégie nationale

    Procesus
    L’’approche est adaptée aux besoins spécifiques du pays. Elle peut se concentrer exclusivement sur le plan de la politique nationale, l’AIU fournissant des experts internationaux pour aider le gouvernement ou l’agence gouvernementale à élaborer une proposition de stratégie nationale.

    Procédure détaillée

    Honoraires
    Les honoraires sont convenus au cas par cas.



    ’Approche « ascendante »

    Public cible
    Gouvernements nationaux, agences et organisations gouvernementales

    Objectif
    Fournir une expertise internationale pour aider les gouvernements (ou agences gouvernementales) à élaborer une proposition de stratégie nationale

    Process

    Le processus de conception ou de révision d’une politique nationale peut également impliquer une approche « ascendante », c’est-à-dire une action simultanée aux niveaux gouvernemental et institutionnel. Elle consiste à assister un groupe d’établissements d’enseignement supérieur dans la révision et le développement de leurs stratégies d’internationalisation institutionnelle tout en aidant le gouvernement ou l’agence gouvernementale à élaborer une proposition de stratégie nationale. Ce processus simultané garantit que les recommandations de politique nationale reposent sur une compréhension des besoins et des visions des institutions d’enseignement supérieur.

    Procédure détaillée

    Honoraires
    Les honoraires sont convenus au cas par cas.




    ANALYSES DES TENDANCES & RECHERCHE


    Enquêtes mondiales sur l’internationalisation
    >>> Enquêtes mondiales sur l’internationalisation

    Depuis 2003, l’AIU mène des enquêtes mondiales sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur. Chaque rapport d’enquête mondiale de l’AIU fournit une analyse unique des données internationales et régionales sur les tendances et les développements dans le domaine de l’enseignement supérieur et de l’élaboration des politiques connexes. Les rapports de l’enquête mondiale sont devenus une ressource inestimable pour tous ceux qui travaillent dans le domaine de l’internationalisation.

    >>> 5e édition de l’enquête mondiale sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur
    Un Comité consultatif de 21 experts internationaux en matière d’internationalisation assiste l’AIU dans l’élaboration de la 5e édition de l’enquête mondiale sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur. Le comité a remanié le questionnaire pour recueillir des données plus pertinentes auprès des établissements d’enseignement supérieur. Le questionnaire a été testé par un groupe pilote d’établissements. Les données seront recueillies en 2018 et publiées début 2019.



    Partenaires de la 5e édition de l’enquête mondiale sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur :





    >>> Anciennes éditions de l’enquête mondiale
    - 4e étidion de l’enquête mondiale (2014) sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur
    Lire le résumé
    - 3e édition de l’enquête mondiale (2010) sur Internationalisation de l’enseignement supérieur : tendances mondiales, perspectives régionales
    Lire le résumé
    - 2e édition de l’enquête mondiale (2005) sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur - Nouvelles orientations, nouveaux défis.
    Lire le résumé
    - 1ère édition de l’enquête mondiale (2003) — Internationalisation de l’enseignement supérieur : pratiques et priorités
    Lire le rapport complet
    Lire le résumé



    Giorgio Marinoni

    PLAIDOYER & EXPERTISE


    Déclarations de principes
    L’AIU a élaboré des prises de positions sur l’internationalisation de l’enseignement supérieur :
    - Affirmer les valeurs académiques dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur : un appel à l’action, 2012 en français et en espagnol
    - Partager un enseignement supérieur de qualité au-delà des frontières : une liste de vérification des bonnes pratiques, 2006.
    - Partager un enseignement supérieur transfrontalier de qualité : déclaration des établissements d’enseignement supérieur dans le monde, 2004.
    - Vers un siècle de coopération : internationalisation de l’enseignement supérieur, 2000

    Groupe de travail de l’AIU

    Ce groupe de travail comprend des membres du conseil d’administration. Il a pour mission de faire des recommandations au Conseil d’administration et à la Secrétaire générale sur les orientations stratégiques à suivre. Le groupe de travail élabore des recommandations sur la façon d’améliorer la visibilité et le taux de réponse ainsi que la diffusion de l’enquête mondiale de l’AIU. Le groupe de travail formule également des recommandations sur la mise en œuvre de l’appel à l’action : affirmer les valeurs académiques dans l’internationalisation de l’enseignement supérieur. Enfin, il contribue à la promotion du service de conseil de l’AIU sur les stratégies d’internationalisation, ISAS (2.0).

    Président : :

    • Andrew Deeks, President, University College Dublin, Ireland

    Membres :

    Secretariat de l’AIU :

    • Giorgio Marinoni, Responsable de la politique et des projets de l’enseignement supérieur et de l’internationalisation



    Giorgio Marinoni




  • Leadership

    Le leadership constitue un aspect fondamental d’un enseignement supérieur de qualité, indispensable pour permettre aux établissements de faire face aux défis complexes, aux évolutions rapides et aux responsabilités multiples. Le leadership institutionnel doit être éthique et responsable et doit renforcer l’équité. Il doit également contribuer à faire des établissements d’enseignement supérieur et de recherche des acteurs essentiels au développement de sociétés durables et démocratiques.

    STRATEGIE

    L’AIU travaille à renforcer les capacités des dirigeants de l’enseignement supérieur et favoriser la coopération entre universités du monde entier. Un leadership fort contribue à renforcer l’impact des universités sur les communautés.

    Objectives

    • Faciliter l’apprentissage entre pairs
    • Favoriser le développement professionnel
    • Identifier les tendances et les défis pour les dirigeants d’universités

    APPRENTISSAGE ENTRE PAIRS & RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

    LEADERSHIP DEVELOPMENT - PROGRAMME DE FORMATION LGEU

    La qualité de la gestion de l’enseignement supérieur est essentielle au bien-être des universités. Les attentes et les responsabilités des établissements d’enseignement supérieur sont en expansion, alors que le contexte local et mondial en constante évolution rend ladite gestion de plus en plus complexe. Pour soutenir les futurs dirigeants des établissements d’enseignement supérieur, l’Association Internationale des Universités (AIU) a développé un programme de renforcement du leadership intitulé : Leading Globally Engaged Universities (LGEU).





    Qui peut participer ?
    Ce programme s’adresse aux dirigeants ou futurs chefs d’établissements d’enseignement supérieur désireux d’étendre leur expérience à travers un réseau de pairs d’autres pays. Il est d’un intérêt particulier pour celles et ceux occupant des postes de direction tels que :

    • Recteur/vice-chancelier/Président récemment nommé
    • Pro vice-chancelier/vice-recteur/vice-président ou équivalent.
    • Secrétaire Administratif Scolaire et Universitaire/Directeur général opérationnel ou équivalent.

    Pour tirer le meilleur profit de ce programme, les participants devront avoir des facilités à échanger en anglais.



    Quels sont les avantages à participer ?
    Le programme permet aux participants d’acquérir :

    • des idées et de nouvelles perspectives d’autres universités du monde entier pour informer les décisions stratégiques de leur établissement ;
    • des données concrètes et des informations utiles à la définition des orientations de leurs universités et de l’enseignement supérieur dans différents contextes nationaux ;
    • de meilleures connaissances des théories et pratiques du leadership institutionnel, du management et de la gouvernance ;
    • l’opportunité de faire partie d’un réseau de pairs international ;
    • des perspectives internationales quant aux défis et opportunités aux niveaux national et local.


    Quand est la Prochaine Session ?
    La 5ème session (LGEU-5) se tiendra à l’Université de McMaster, à Hamilton au Canada, du 13 au 18 mai 2018. Inscrivez-vous dès maintenant !

    Frais d’inscription :
    Les frais d’inscription incluent le programme et le matériel, l’hébergement, les déplacements sur place et les repas mais ne couvre pas les billets d’avion.
    - Membre de l’AIU : 3200 € (Euro)
    - Non Membre : 6000 € (Euro)

    Bourses
    Des bourses pour financier partiellement la participation de candidats issus de pays en voie de développement pourront être attribuées au cas par cas et en fonction des subventions disponibles.

    Participants
    Le nombre de participants est limité à 15-20 personnes par formation.

    >> S’INSCRIRE


    Qui sont les anciens participants à nos sessions ?

    LGEU-1 : Université Malaya (Kuala Lumpur, Malaisie), novembre 2015
    LGEU-2, Université College Dublin (Irlande), avril 2016
    LGEU-3, Université EAFIT, Medellín (Colombie), décembre 2016
    LGEU-4 : Université du Botswana (Botswana), mai 2017







    Juliette Becker






    Découvrez les témoignages d’anciens participants.

    RECHERCHE


    CARTOGRAPHIE DES PROGRAMMES DE FORMATION & IDENTIFICATIONS DES LACUNES

    L’AIU a été chargée par la Banque mondiale d’entreprendre une cartographie des programmes de formation professionnelle disponibles dans le monde entier à l’intention des responsables de l’enseignement supérieur à différents niveaux de l’institution. L’AIU a créé un annuaire en ligne. Sur la base des résultats de la cartographie, l’AIU a mené une analyse pour identifier les lacunes et les besoins en terme de formation pour les dirigeants d’universités.

    >>> Cartographie des programmes de leadership
    Les situations varient selon le contexte national ou régional. Cependant, on remarque des tendances communes dont l’augmentation du nombre d’établissements d’enseignement supérieur, l’évolution de la nature même de ces établissements, l’évolution constante de leur rôle ainsi que l’augmentation des exigences auxquelles ils doivent répondre. Ces nouvelles réalités ont pour conséquence de rendre le leadership de ces institutions plus complexe, faisant naître la nécessité de développer des compétences spécifiques en leadership. On observe donc une augmentation du nombre de programmes de formation proposés pour renforcer le leadership dans l’enseignement supérieur.

    Cependant, aucune vue d’ensemble de l’offre ou d’études évaluant l’impact de telles formations ne sont disponibles. L’AIU, qui organise elle-même un programme de leadership depuis 2015, a produit une première cartographie des programmes. L’objectif est d’identifier et de décrire brièvement les programmes proposés et d’identifier les lacunes en termes de couverture géographique, type de programme, cible, etc. L’AIU a publié un rapport analytique présentant les raisons, la méthodologie et les résultats de l’étude.


    >>> Annuaire des programmes consultable en ligne
    La liste des 78 programmes identifiés est disponible dans un répertoire, en format Excel, permettant de trier les programmes selon 6 caractéristiques :
    - Public cible
    - Durée
    - Format
    - Lieu
    - Frais de scolarité
    - Certifications

    Annuaire des programmes de leadership (en anglais uniquement)



    Juliette Becker

ONG en partenariat officiel avec l'UNESCO au statut d'association
Association internationale des Universités, UNESCO House, 1 rue Miollis, 75732 Paris cedex 15, France
Contact  |   Plan du site  |   Conditions d'utilisation  |   Crédits